Rechercher

Du yoga hormonal et du land art ?

Dernière mise à jour : 1 déc. 2020


Cette initiation au yoga thérapeutique hormonal a été animée par Anne Petrov, professeure de yoga depuis 2009.


La pratique du yoga thérapeutique hormonale a été mise en place par Dinah Rodriguez, une brésilienne aujourd'hui âgée de 91 ans.


Yogi depuis plus de 50 ans et docteure en psychologie, elle a étudié de manière approfondie l'effet de la pratique du yoga sur le système endocrinien. A partir de ses études, elle a développé un ensemble spécifique de postures thérapeutiques de yoga pour réactiver la production d'hormones et équilibrer l'ensemble du système endocrinien.


A ces postures elle combine une technique de respiration intense. Elle développe également un travail spécifique sur les glandes (ovaires, thyroïde, hypophyse et glandes surrénales).


Le yoga thérapeutique hormonal agit sur les symptômes de la ménopause, aide à la récupération après l'épuisement psychique ou physique ( professionnel, sportif), améliore la fertilité, et diminue les symptôme prémenstruels.


Dinah Rodriguez est une femme qui ne fait absolument pas son âge. Elle attribue sa bonne santé à sa pratique assidue du yoga.


Son livre explique toute la pratique en détail.













De nombreuses femmes souffrent d’un niveau d’hormones trop bas. Souvent, notre stress diminue drastiquement notre taux d’hormones, notamment d’oestrogènes.

Cette pathologie engendre les symptômes suivants :

  • Pertes de mémoire

  • Perte des cheveux

  • Fatigue

  • Bouffées de chaleur

  • Sécheresse uro-génitale et/ou sécheresse globale de la peau et des muqueuses

  • Insomnies, migraines

  • Arthrose, tendinites


Les bienfaits du yoga thérapeutique hormonal :


- active les glandes hormonales, équilibre le système endocrinien

- tonifie le plancher pelvien et l'abdomen

- améliore la flexibilité

- agit sur la digestion et le métabolisme

- harmonise le système nerveux

- réduit les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale

- équilibre les sautes d'humeur

- réduit le stress


Contres-indications : en raison de son efficacité, le yoga thérapeutique hormonal est contre-indiqué en cas de :

- cancer du sein ou des ovaires

- endométriose avancée

- hyperthiroïdie importante

- problèmes cardiaques

- grossesse



Et le land art dans tout ça ?


Cette journée était placée sous le thème de la recherche de l'équilibre: en soi et autour de soi.


Pour rechercher l'équilibre, c'est un mandala géant que les participantes ont été invitées à créer avec des éléments récoltés en forêt.


Pourquoi le mandala ? Car c'est une figure géométrique, le plus souvent de forme circulaire, symbolisant le cycle de la vie, qui converge vers un élément central et permet à celui ou celle qui le fait ou le contemple de se centrer.




Il a d'abord fallu déterminer le point central de la réalisation, en discuter ensemble et se mettre d'accord. Prendre position, éclairer l'autre sur ses attentes, les idées que l'on a en tête, écouter les arguments des autres participantes, négocier, renoncer...

Créer en collectif est une aventure !!! C'est là qu'intervient l'art-thérapie : le mandala n'est pas l'objectif, c'est un support de création, de connaissance de soi, de cheminement.


Et l'équilibre dans tout ça ? Eh bien il se fait en prenant du recul, de la distance, de la hauteur. Comme pour certaines situations dans notre vie non ?


On veille ensuite à ce que les éléments disposés le soient de manière équilibrée. Mais si un.e paritcipant.e ajoute un élément qui selon moi déséquilibre la création.? Est-ce que j'interviens ou bien est-ce que je laisse cette nouvelle version intacte en observant ce que cela me fait. Que se passe -t'il en moi ?

Est-ce que cela me tend, me frustre ou bien est-ce que j'accueille cette nouvelle configuration avec joie ? C'est l'invitation faite aux participantes. Observer ce que cela leur fait à l'intérieur et l'exprimer de manière authentique.


Vient le moment où il faut décider que le mandala est terminé. Savoir s'arrêter pour ne pas gâcher la réalisation collective.

Accepter le côté éphémère de l'oeuvre, tout comme notre passage sur cette terre.

Lâcher-prise, laisser les éléments retourner d'où ils viennent.


Et contempler, admirer !! Etape essentielle dans la création !







Le rock balancing ou l'équilibre des pierres :


N'avez-vous jamais joué à empiler des galets au bord de la mer ou de la rivière ? Avez-vous noté combien vous y mettiez d'attention et combien cette recherche d'équilibre vous permettait d'être concentré et attentif ?





Disposer des éléments selon notre propre notion de l'équilibre et de l'harmonie contribue à nous équilibrer nous-mêmes.



Michael Grad, un artiste canadien, est devenu expert du "rock balancing " qu’il aurait aussitôt intégré à sa routine méditative. Selon lui, le rock balancing lui apporte de multiples bénéfices, parmi lesquels "la sensation que tout est possible, la paix intérieure, et la communion avec la nature”.

En France, Bettina Mercier, artiste de plage nous régale de ses oeuvres éphémères et de ses pieres en équilibre : https://bettinamercier-artistedeplage.blogspot.com



Toujours respecter le milieu naturel !


Attention à ne pas abuser de l'usage des pierres sur les sentiers de montagne ou au fond des rivières ! Elles représentent un écosystème abritant toute une micro-faune invisible à nos yeux qui souffre d'être déplacée.

Le land art est une pratique très simple mais qui doit s'intégrer dans l'environnement et ne jamais l'abîmer ou le dégrader.

Privilégiez au maximum une récolte d'éléments déjà au sol, si vous cueillez, veillez à ce que les éléments que vous prélevez le soient en quantité.


N'oubliez-jamais, le bon sens et le respect, la nature vous dira merci.






16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout